Master Pro ERE

  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size
Home Les Débouchés Insertion des diplômés

Insertion des diplômés

Envoyer Imprimer PDF

Insertion des diplômés du Master ERE de 2006 à 2009

 

L’enquête a été réalisée entre mars et avril 2010 auprès des anciens étudiants du Master ERE diplômés en 2006, 2007, 2008, 2009.

Le taux d'insertion est de 97% pour les diplômés de 12 mois minimum, dans le secteur de l'environnement pour 90% d'entre-eux et sur des fonctions de cadre pour 87% d'entre-eux.

 

 

 

1 Taux de réponse

L’enquête a été réalisée entre mars et avril 2010 auprès des anciens étudiants du Master ERE diplômés en 2006, 2007, 2008, 2009. Leur insertion date donc au maximum de 4 ans pour les plus anciens et au minimum de 6 mois pour les plus récemment diplômés. Au total, l’enquête à recueilli 56 réponses sur 82 diplômés, soit un taux de réponse moyen de 67% très satisfaisant (tableau 1). Ce taux est homogène d’une promotion à l’autre, sauf pour ce qui concerne la promotion 2006-2007 pour laquelle nous n’avons reçu que 8 réponses pour 17 diplômés. Il est logiquement plus élevé (82%) pour la dernière promo.

tableau 1 : nombre de réponses par promotion

nombre de diplômés
2005-2006 19 13 68.4
2006-2007 17 8 47.1
2007-2008 24 17 70.1
2008-2009 22 18 81.8
total 2006-2009 82 56 67.0

2         Taux d’insertion

Le taux d’insertion est globalement d’un bon niveau pour les diplômés de plus de 12 mois (promotions 2006 à 2009) qui ne comptent aucun chercheur d’emploi et un taux d’insertion de 97% si l’on inclus la poursuite en thèse. Parmi des mêmes diplômés, les contrats très précaires (contrats aidés ou autres) restent rare (1 à 2 étudiants par promotion au maximum, soit 8% en moyenne). La stabilité professionnelle (proportion de CDI) augmente logiquement avec l’ancienneté dans le diplôme, mais elle reste cependant encore faible.

tableau 2 : taux d’insertion des diplômés (en % du nombre de réponses)

2005-2006 2006-2007 2007-2008 2008-2009 Total 2006-2009 Total 2006-2008
chef d'entreprise 0 0 6 0 2 0
CDI 38 63 12 6 23 32
CDD 46 38 65 44 50 53
contrat aidé 0 0 6 6 4 3
autre contrat 8 0 6 0 4 5
poursuite d'étude (hors thèse) 0 0 6 6 4 3
contrat de thèse 8 0 0 6 4 3
chercheur d'emploi 0 0 0 33 11 0

 

Pour les diplômés de moins de 12 mois à la date de l’enquête (promotion 2008-2009) le taux d’insertion est plus faible avec 33% de chercheur d’emploi les emplois sont moins stables avec 6% de CDI. Cette situation qui peut paraître préoccupante pour les jeunes diplômés semble s’améliorer très nettement ensuite puisque 18 mois après l’obtention du diplôme, la proportion de chercheurs d’emplois est nulle (figure 1).

On remarquera enfin que la poursuite en thèse reste exceptionnelle mais concerne en moyenne un étudiant par promotion.

(a)

insertion des diplomés de plus de 12 mois

(b)

insertion des diplomés

figure 1 : taux insertion moyen (a) des diplômés de plus de 12 mois (2006 à 2008) et (b) de tous les diplômés (4 promotions, 2006 à 2009)

 

3         Temps d’accès à l’emploi

3.1       Accès au premier emploi

Le temps d’accès au premier emploi est relativement cours puisque, en moyenne et quelque soit les promotions, ce temps est de 4 à 6 mois seulement (tableau 3). Il descend à 3 mois pour les diplômés de moins d’un an, mais dans ce cas il ne concerne que 66% des réponses puisque 33% des diplômés sont encore à la recherche d’un emploi.

 

3.2       Accès à un emploi stable

Le terme d’emploi stable ne correspond pas uniquement  à un CDI mais inclus également les CDD long (supérieurs à 12 mois). Ce temps d’accès augmente logiquement avec l’ancienneté du diplôme car la proportion de CDI et d’emplois stables augment elle aussi avec l’ancienneté et l’expérience des diplômés. Cependant, pour les diplômés de plus de 12 mois, le taux d’emplois stable varie de 53 à 75 % pour un temps d’accès moyen très hétérogène de 8 à 19 mois.

tableau 3 : temps moyen d’accès au premier emploi et à un emploi stable



2005-2006 2006-2007 2007-2008 2008-2009

promotion 2006 2007 2008 2009
premier emploi taux d'emploi (% du nombre de réponses) 100 100 94 67
temps moyen d'accès (mois) 6 4 5 3
emploi stable taux d'emploi (% du nombre de réponse) 62 75 53 6
temps moyen d'accès (mois) 19 12 8 1

 

 

4         Principaux secteurs d’activité

Les types d’entreprises ou d’organismes dans lesquels les diplômés s’insèrent sont assez équilibrés et se répartissent entre les secteurs publiques, privés et associatifs. Les bureaux d’étude sont les premiers pourvoyeurs d’emplois (9 emplois sur 48 soit 19%) suivis par les structures associatives comme les Conservatoires Naturel Régionaux (17 %) puis les collectivités locales (12 %) et l’Etat (10 %).

 

secteur d'ativité diplomés Master ERE

figure 2 : typologie des entreprises/organismes d’insertion professionnelle ; les chercheurs d’emploi ou les diplômés en reprise d’étude (8 réponses sur 56) n’apparaissent pas dans ce diagramme

5         Grands domaines d’intervention

Les débouchés sont essentiellement situés dans les domaines de la gestion des ressources (eau et sol, 26%) et de la gestion des milieux (24%), débouchés clairement visés par le Master ERE. L’autre moitié des emplois sont répartis de façon homogène sur des domaines plus marginaux par rapport aux objectifs du Master ERE mais toujours dans l’environnement. On notera que 10% des insertions seulement se font dans d’autres domaines que ceux de l’environnement.

 

Principaux domaines d’intervention des diplômés Master ERE

figure 3 : Principaux domaines d’intervention des diplômés 2006-2009

6         Fonctions exercées et salaire moyen en début de carrière

Les fonctions exercées sont très majoritairement des fonctions de cadre (81% des diplômés insérés) de type ingénieur, chargé de mission, chargé d’étude, chef de projet.

Les salaires net mensuels renseignés dans cette enquête peuvent être considérés comme représentatifs des salaires de début de carrière puisque les diplômés étaient insérés depuis moins de 4 ans au moment de l'enquête.
Le salaire net mensuel est inférieur à 1500 euros pour 58% des diplômés insérés et sont compris entre 1500 et 2000 euros pour 36% des diplômés.

 

salaire moyen des diplômés insérés entre 2006 et 2009

figure 4 : salaire moyen des diplômés insérés entre 2006 et 2009 (date de l’enquête ; avril 2010)

Mise à jour le Mercredi, 26 Mars 2014 11:04  

actualités

 


A la rentrée 2017, le Master Espace Rural et Environnement change de nom.

Il s'appellera désormais Master SEME - Sol, Eau, Milieu, Environnement.


 

Le Master SEME sera l'un des 3 parcours du Master Mention STPE (Sciences de la Terre et des Planètes, Environnement).

Les objectifs pédagogiques resteront très proches de ceux du master ERE, mais le Master SEME proposera un programme d'enseignement rénové, centré sur la gestion des sols, des eaux et des milieux. Il intégrera également plus visiblement les aspects recherche liés à la qualité des sols et des eaux, ainsi qu'au climat, sa variabilité et son impact sur les milieux.

 

A visiter d'urgence:

-

 

L'insertion professionnelle des diplômés du Master ERE se maintient à un très bon niveau puisqu'il est de 94%. Tous les résultats de la dernière enquête à la rubrique débouchés.

 

Petits Plaisirs

expo photo

Pour le plaisir des yeux...
Des expos photo réalisées par les étudiants ERE:

L'eau... reflet de l'anthropisation (Céline & Jean-Rémi) ICI
et puis aussi
La baie du Mont Saint-Michel (Servane, Pierre & Vincent) ICI

 
Les OGM
Venez visiter le site réalisé par Pierre et Lisa sur les Organismes Génétiquement Modifiés. Il fait le point sur les différentes application des OGM ainsi que sur les nombreux travaux contradictoires d'évaluation des risques (environnementaux, sanitaires, socio-économiques) relatifs aux OGM agricoles